greenpaw

CHOBE

Le parc national de Chobe est une vaste zone sauvage couvrant près de 11 000 km 2, ce qui en fait le troisième plus grand parc / réserve naturelle du Botswana.

Au cours des années 1930, le Botswana était encore un protectorat britannique appelé Bechuanaland. À cette époque, très peu de gens visitaient les abords de la rivière Chobe, et la région était principalement utilisée pour la chasse et le bois. L’importante population d'éléphants a attiré de nombreux chasseurs dans la région à l'époque où le commerce de l'ivoire était répandu, et où la conservation de la faune et de la flore sauvage ainsi que de l'environnement n'étaient pas une priorité absolue. Le colonel Charles Rey, alors commissaire du Botswana, voulait déclarer la région comme réserve. Cependant, son rêve ne s'est réalisé qu'au début des années 1960, lorsque le parc national de Chobe a vu le jour sous la proclamation n°22 de 1961 du gouvernement du Bechuanaland.

chobe map

La rivière Chobe constitue la frontière nord et, à l'extrême sud-ouest, elle borde la réserve de Moremi. La fonction principale du parc national de Chobe est de protéger un nombre conséquent de grands prédateurs d’Afrique australe, ainsi que la population concentrée d’antilopes de puku et d’éléphants migrateurs, qui peut atteindre 70 000 bêtes.

Le parc national de Chobe offre des contrastes extrêmes ainsi qu’une variété d'expériences fauniques, tout ça dans les limites d'un seul parc. Il couvre un grand nombre de types de végétation et de caractéristiques géologiques qui vont de l’habitat quasi tropical du marais de Linyanthi au paysage sévère et désertique de Savuti, en passant par la luxuriante prairie inondable de la plaine de Chobe jusqu’aux sables profonds de la forêt de Brachestegia.

On y trouve également la dépression de Mababe avec son sol à coton noir et ses broussailles d’acacia, ainsi que les zones constellées de mopane et de combretum à Nogatsaa.

Quatre zones importantes ont été développées à Chobe (à savoir : Savuti, la Rivière Chobe, Linyanthi et Nogatsaa), chacune offrant une expérience unique. Les zones du Savuti et de la rivière Chobe seront abordées ici car ce sont les deux zones principales pendant le parcours.

Avant la rivière Chobe

Le parc national de Chobe a été nommé d'après la rivière Chobe, qui forme la limite nord du parc. La région de la rivière Chobe possède une vie végétale très riche, offrant le veld de sable de Bachestegia, des forêts de mopanes, des velds mixtes de Combretum, des prairies inondables et des forêts fluviales. Ces dernières ont, malheureusement, été sévèrement endommagées par les éléphants et ont parfois été réduites à des broussailles, voire ont totalement disparu.

La plus grande attraction de la région de la rivière Chobe est probablement les éléphants, que l’on peut presque toujours  voir à cet endroit. Leurs visites au bord de l'eau en fin d'après-midi offrent des heures d’observation fascinantes et de merveilleuses opportunités pour les photographes.

Outre les énormes troupeaux d'éléphants, on peut également observer d'énormes troupeaux de buffles dans cette région pendant la saison sèche. Vous pouvez également vous attendre à voir des sassabys, des cobe à croissant, des antilopes rouannes, des élans, des hippotrague noire, des girafes et, si vous êtes chanceux, l’une des rares antilopes puku.

Les plaines inondables de la rivière constituent une zone d'observation idéale, avec des parcelles mixtes de prairies ouvertes, de bosquets de brousse et de forêts fluviales. Dans la rivière elle-même, vous devriez voir des hippopotames et des crocodiles. La région de la rivière Chobe possède également une riche variété d'oiseaux. Les magnifiques couchers de soleil en font une expérience sauvage à ne pas manquer.

Rivière Chobe 

La rivière Chobe prend sa source dans les hautes terres de l'Angola et coule en direction du sud-est. Cette section de la rivière s'appelle le Kwando.

Lorsqu'elle entre au Botswana, non seulement elle change de nom, mais elle subit également un changement radical de cap à 90 degrés à l’endroit où elle rencontre une ligne de faille majeure. Le nom de la rivière change encore 3 fois avant d'atteindre le fleuve Zambèze.

Après être entré au Botswana, le fleuve Kwando devient le Linyanthi. À Parakurungu, il devient l'Itenge et ce n'est que près de la porte de Ngoma qu'il devient la rivière Chobe. À partir du point où le Chobe se courbe brusquement, le déversoir Magwegqana ou Selinda relie le Delta au Chobe. Il est communément admis que le Selinda peut circuler dans les deux sens, ce qui fait que le Chobe fait de même. Ce n'est pas vrai. En réalité, l'eau ne fait que remonter sur une petite distance, créant l'impression d'un changement de courant.